[:fr]17 mars 1961 : « Un crime colonial »[:]


[:fr]

1961. Au sommet de l’État français, le général de Gaulle, le premier ministre Michel Debré , et en bout de chaîne, le préfet de police de la Seine Maurice Papon, celui-là même qui a envoyé des juifs dans les camps nazis d’extermination, hostiles à l’autodétermination du peuple algérien, avaient décidé de durcir la répression contre le peuple algérien.

17 octobre 1961. Deux cents à trois cents morts, des policiers parisiens jettent dans la Seine des manifestants algériens, des centaines de blessés, des milliers d’expulsés, et 11 500 manifestants arrêtés, torturés, parqués au Palais des sports de la porte de Versailles à Paris et dans d’autres endroits  : “Au fur et à mesure que les cars arrivaient, ils (les Algériens) étaient déchargés manu militari, projetés à terre, frappés par une double haie de gardiens de la paix qui se disaient comité d’accueil”. Selon les historiens britanniques Jim House et Neil Mac Master, ces massacres constituent “dans toute l’histoire contemporaine de l’Europe occidentale, la répression la plus violente et la plus meurtrière qu’ait jamais subit une manifestation de rue désarmée”. On comprend pourquoi cette sombre nuit, ce crime d’État devait être effacé des mémoires : disparition d’archives, allant jusqu’à la destruction d’un documentaire tourné par une équipe de la télévision belge… Comme si l’Algérie n’avait jamais existé.

60 ans après, la vérité est partiellement en marche. Cependant, l’État français ne reconnaît toujours pas sa responsabilité dans les guerres coloniales qu’il a menés – en particulier la Guerre d’Algérie – dans les crimes et horreurs qu’elles ont entraînées, comme ce crime d’État que constitue le 17 octobre 1961. Tout comme l’État belge se refuse à reconnaître les crimes commis dans les colonies belges.

A l’occasion du 60ème anniversaire de la répression criminelle du 17 octobre 1961, un appel est lancé par un collectif d’associations, de partis, de syndicats français pour exiger : Vérité et Justice. Appel que nous publions ci-dessous.

Télécharger au format PDF : appel-60eme-anniversaire-17-octobre-1961-20211008

[:]