[:fr]Anne Vanesse: “Sophia Poznanska. Du Parti Communiste Palestinien à l’Orchestre Rouge”[:]


[:fr]

Sophia Poznanska est née à Kalisch en Pologne le 8 juin 1906. En 1925, elle émigre en Palestine avec un groupe de l’Hashomer Hatzair, un mouvement de jeunesse sioniste de gauche. Elle y rencontre Léopold Trepper, le futur chef de l’Orchestre Rouge. En 1926, elle quitte le kibboutz et s’oppose au sionisme pour des raisons idéologiques : pour elle, à titre d’exemple, la terre est censée appartenir aux paysans qui la travaillent et non aux effendis et aux sionistes, elle condamne l’expulsion des fermiers arabes qui vivent de leur terre et sur leur terre. Elle se rend à Tel-Aviv où elle rejoint le Parti Communiste Palestinien. C’est là qu’elle fera ses premières armes en espionnant la police britannique pourchassant les communistes.

En 1927, elle rejoint le réseau d’espionnage de “l’Orchestre Rouge” dont les renseignements transmis aux services soviétiques ont été déterminants dans la guerre contre les nazis. Les luttes anticoloniales en Palestine, la guerre d’Espagne et la résistance antifasciste sont les fils qui tissent l’histoire de l’Orchestre Rouge. Sophia Poznanska est arrêtée par la Gestapo le 13 décembre 1941 dans une planque à Bruxelles. Elle met fin à sa vie le 28 septembre 1942 après dix mois de tortures atroces, sans révéler aux nazis le code des messages chiffrés envoyés par ce réseau.

Anne Vanesse : « Sophia Poznanska. Du Parti communiste palestinien à l’Orchestre rouge », Éditions Cimarron, 2021, 250 pages €12,00

Les bénéfices de la vente du livre seront versés intégralement à la Consultation psycho pédiatrique de Beitjala, Bethlehem, en Palestine, mission conduite par la Maison de la Famille Willy Peers.

Commandes : mdf.vanesse@gmail.com
Paiement au compte de la Maison de la Famille , BE1085 0830 9802 04 avec la mention : Sophia Poznanska

[:]

[:]