[:fr]Communiqué : Deux heures de cours de philosophie et de citoyenneté plutôt qu’une![:]


[:fr]

Le Mouvement Réformateur (MR) vient de déposer ou va déposer une proposition de décret visant à porter le cours de philosophie et de citoyenneté (CPC) de 1 à 2h/semaine obligatoires dans les écoles publiques, dans les écoles du libre non-confessionnel et de rendre optionnel ou facultatif les cours de religions et le cours de morale non confessionnelle, et ce dès la rentrée scolaire de 2019 (1).

Cette proposition de décret s’appuie d’une part sur le fait que la religion est une affaire privée et d’autre part sur le constat que la situation actuelle est source de situations kafkaïennes tant sur les plans éducatifs, pédagogiques, organisationnels que professionnels dans les écoles relevant de l’enseignement public.

Pour le Cercle de Libre Pensée – Kring voor het Vrije Denken (CLP-KVD), cette proposition de remplacer les cours de religions et le cours de morale non confessionnelle – si elle se réalise – par un cours de philosophie et de citoyenneté est bien sûr un mieux, une avancée vers le respect de la liberté absolue de conscience des élèves.

Pour le CLP-KVD, certaines zones d’ombres doivent être éclaircies :

Ces deux heures de cours de CPC seront-t-elles imposées aux réseaux confessionnels dont le principal est le réseau catholique ? Si c’est le cas, cela :

  • mettrait fin à l’hypocrisie de la situation actuelle qui permet à l’enseignement confessionnel de ne pas organiser le cours de CPC sous prétexte qu’il est appliqué de manière transversale ;

  • mettrait fin à la problématique des professeurs de religion exerçant dans l’enseignement public : ils pourraient donner cours dorénavant dans le réseau confessionnel, résolvant ainsi le problème de l’emploi de ceux-ci, problème soulevé par les organisations syndicales;

  • mettrait fin à cette situation intolérable que des professeurs de religion, même ayant suivi une « formation à la neutralité », puissent donner cours à des élèves ayant choisi le cours de CPC. Enseigner la philosophie, c’est ouvrir à un questionnement et non enseigner des vérités dogmatiques;

  • mettrait fin à des situations schizophrènes : un professeur de religion peut-il ouvrir un débat sur des sujets tels que le blasphème, l’avortement, la gestation pour autrui (GPA), etc. alors que son chef de culte dont dépend sa nomination ou sa radiation (son salut ou sa damnation) , clame du haut de son magistère que ce sont des péchés et donc des interdits !

  • mettrait fin à cette situation permettant aux professeurs de religion comme tels, depuis la rentrée scolaire de 2016, de pouvoir transmettre leur idéologie aux élèves qui auparavant suivaient le cours de morale car se refusant à se voir enseignés par des personnes désignées par les hiérarchies confessionnelles;

  • permettrait aux seuls professeurs ayant les titres requis (diplômés de morale, de philosophie) de pouvoir enseigner le cours de CPC dans l’enseignement public ;

  • etc…

Pour le CLP-KVD, le maintien, même optionnel, des cours de religions et du cours de morale ne mettra fin que partiellement à l’enfermement des élève dans des ghettos communautaristes et confessionnels ainsi qu’au chaos organisationnel des écoles publiques !

Les cours de religions et de morale doivent être totalement supprimés au profit d’un cours de philosophie (2), dans l’enseignement public !

L’école publique n’est pas là pour former des fidèles mais des individus critiques grâce à leurs connaissances scientifiques! Seule la laïcité des écoles publiques peut garantir la liberté absolue de conscience des élèves, car elle sépare l’Ecole des Eglises.

Le vrai combat n’est-il pas celui de l’abrogation du Pacte scolaire qui impose non-seulement des cours de religion dans l’enseignement public mais aussi le financement sur fonds publics des écoles confessionnelles, spoliant ainsi annuellement l’enseignement public de centaines de millions d’euros d’argent public au profit de l’enseignement confessionnel.

Si pour le CLP-KVD, l’établissement d’un cours de philosophie et de citoyenneté est un pas dans la bonne direction, il rappelle que ce combat doit se développer sur l’objectif :

Fonds publics à l’école publique !

Fonds privés à l’école privée !

16/12/2017

_____________________________________________________________________

(1) http://www.mr.be/instaurer-un-cours-obligatoire-de-2h-de-philosophie-et-de-citoyennete

(2) http://clp-kvd.org/2015/02/rappel-de-la-position-du-clp-kvd-relative-aux-cours-de-religion-et-de-morale/?lang=fr

Deux heures de cours de Philosophie et de Citoyenneté plutôt qu’une!

 

[:]