[:fr]Ashraf Fayad : Réponse de Mr. Didier Reynders[:]


[:fr]

 ashraf-fayad

Le 18 janvier dernier, le CLP-KVD s’est joint à l’appel international pour défendre le poète palestinien Ashraf Fayad condamné à mort, pour apostasie par la « justice » saoudienne.

Un membre du CLP-KVD a interpellé le ministre des affaires étrangères Mr. Didier Reinders à ce sujet.Vous trouverez ci-dessous ce courrier et la réponse du ministre.

 

 

Lettre de K. DHIF

24 janvier 2016

Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères,

Le poète Ashraf Fayad a été condamné à mort pour apostasie. « L’exécution d’un poète » pourrait être le titre d’un poème que nous avons lu et étudié sur les bancs de l’école. Cette condamnation à mort n’est que le quotidien macabre que vivent les libres penseurs, penseuses d’Arabie Saoudite. C’est insupportable et inadmissible pour tout démocrate attaché à la liberté de conscience, de pensée et donc à la liberté d’expression !

A l’heure, où d’aucun se revendique des Droits de l’Homme pour entrer en guerre contre Daech qui lapide les femmes, décapite à tour de bras, immole par le feu les homosexuels, les athées, etc. que fait notre gouvernement pour exiger de l’Arabie Saoudite – « ce Daech qui a réussi » comme le dit l’écrivain Kamal Daoud – qu’elle respecte la liberté de conscience, d’expression et mette fin aux atteintes aux Droits de l’Homme.

Ne pensez-vous pas que la Belgique devrait exiger officiellement et publiquement des autorités saoudiennes la libération d’Ashraf Fayad, de tous les condamnés pour « délit d’opinion » et mettent fin à des pratiques indignes de l’humanité.

Lors de la manifestation du 11 janvier 2015 à Paris, vous avez affirmé votre engagement dans la défense des libertés et de la démocratie. Aussi, j’espère pouvoir compter sur votre détermination pour obtenir la libération du poète Ashraf Fayad.

En espérant une réponse favorable à ma demande, veuillez accepter Monsieur le Ministre, mes salutations de libre penseur et de défenseur des libertés partout dans le monde.

Kamal DHIF

Libre Penseur

 

Réponse de Mr. Didier Reynders, Ministre des Affaires Etrangères

 12 février 2016

Monsieur,
 
Votre courriel concernant le poète Ashraf Fayad a retenu toute mon attention.

La situation m’est bien connue et je la suis de près.
La question des droits de l’homme fait partie intégrante de la politique extérieure de la Belgique. La situation de M. Fayad a été abordée par la Belgique lors de contacts bilatéraux à différents niveaux. Des discussions ont également été menées au niveau européen.

Lors de l’examen périodique universel de l’Arabie saoudite tenu en Octobre 2013, la Belgique a adressé des recommandations au gouvernement saoudien en matière de liberté d’expression et d’association. Je continuerai à m’investir et à lutter contre les traitements cruels et dégradants, tels que la flagellation ou la lapidation, en vertu de notre engagement belge et européen en faveur des droits de l’homme. 

Je vous prie d’agréer, cher Monsieur, l’expression de mes sincères salutations. 

Didier REYNDERS.
Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères,
et européennes,chargé de Beliris et des
Institutions culturelles fédérales.
 
Rue des Petits Carmes 15
B – 1000 BRUXELLES
T:   + 32 (0)2 501 85 91
F:   + 32 (0)2 511 63 85
contact.reynders@diplobel.fed.be
www.didierreynders.be

 

 

[:]