[:fr] Lecture : Séparatisme, séparatismes…[:]


[:fr]

Doit-on s’étonner que le Président Macron, empressé de recevoir des mains du pape le titre de chanoine de Latran, regrette « le lien abîmé avec l’Église » au collège des Bernardins devant les évêques, feignant d’oublier que le lien avec l’Eglise catholique (les Eglises) avait été coupé depuis 1905 avec la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat ? Doit-on s’étonner que le Président Macron, s’empare du thème séparatisme jusqu’alors réservé aux nationalistes bretons, corses, basques, alsaciens… ? Il est vrai que l’auto-proclamé jupitérien E. Macron a une conception à géométrie variable de la laïcité. Plutôt de reconnaissance, de soumission avec l’Eglise catholique apostolique romaine, condescendant avec les cultes protestant et juif mais « gallicane et autoritaire avec les musulmans », c’est-à-dire concordataire selon Jean-Paul Scot et méprisante avec les agnostiques et les athées.

Nos ami.e.s et camarades de la Libre Pensée de France (FNLP) viennent de publier un nouvel « Arguments » intitulé « Contre le Séparatisme et le Communautarisme ». Il peut être commandé auprès de la Librairie de la FNLP  ou téléchargé ici.

Comprendre pour agir

« L’actualité est marquée par l’annonce gouvernementale d’un projet de loi sur la question du « séparatisme islamiste. Depuis, l’eau bénite ayant sans doute coulée dans les cabinets ministériels, le titre du projet de loi a changé (mais il changera encore sans doute) traite plutôt de la laïcité, en contradiction ouverte avec le discours d’Emmanuel Macron aux Mureaux.

Tout et son contraire sur fond de menées liberticides, telle est notre analyse de ce discours que nous analysons au début de ce nouveau numéro de notre collection Arguments.

De manière tout à fait jésuitique, le ministre de l’intérieur annonce : « Il faut faire attention à ce que d’autres religions ne soient pas les victimes des modifications souhaitées pour l’Islam. » et de rajouter dans le très catholique journal La Croix : « sur la laïcité, les catholiques n’ont rien à craindre ». Par contre, selon les propos même d’Emmanuel Macron, « il va y avoir une grande pression sur les musulmans ». et toutes ces ignominies racistes sont faites au nom de la laïcité ! Que de crimes ne commet-on pas en son nom en ce moment.

Vous trouverez aussi dans ce nouveau numéro d’Arguments, un grand nombre de prise de positions d’associations laïques et aussi de syndicats qui vont dans le même sens que celle de la Libre Pensée. c’est à la fois réjouissant et prometteur pour le combat qui va commencer.

La messe est loin d’être dite. »

 

 

[:]