[:fr]Passchendaele 1917-2017[:]


[:fr]

Passchendaele 1917-2017

 

500 000 victimes

Et toujours 11 Fusillés pour l’exemple non-réhabilités !

 

La troisième bataille d’Ypres a débuté le 31 juillet  1917 et s’est terminée le 6 novembre 1917. Bilan : aucun réel gain territorial, aucune avancée militaire décisive, mais plus de 500 000 morts, des jeunes âgés de 17-20 ans. Soit 5 000 morts par jour! Bref, aucun vainqueur, tous vaincus.

Il faut ajouter à cela les dizaines de milliers de soldats amputés, d’invalides pour toujours, de « gueules cassées ». Autant de drames humains, de vies brisées. La guerre, c’est toujours la boucherie la plus ignoble, la barbarie la plus folle. La troisième bataille d’Ypres n’a été qu’une illustration supplémentaire des plus épouvantables affrontements de cette guerre.

Cette guerre horrible et barbare a fait des millions de morts, de blessés et de victimes civiles, dont ces 11 soldats tués PAR la Belgique.

Afin d’annihiler toute mutinerie des soldats, de les terroriser, de les soumettre au commandement de brutes galonnées et de les obliger à monter au front, des Conseils de guerre condamnèrent à mort 219 soldats accusés de lâcheté, de manque de courage, de refus de sortir sous les feux de l’ennemi, d’endormissement ou parfois d’avoir eu le malheur d’être pris au hasard. 11 furent fusillés pour l’exemple par des balles belges, les mois précédents – sans compter les exécutions sommaires et les exécutés non recensés -.

Si le Royaume-Uni, dont 250 000 soldats sont morts à Ypres, a opté pour une « loi de pardon » en « hommage » aux fusillés, pour sa part le CLP-KVD réclame la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple, Justice et non le pardon pour ces hommes qui n’ont ni fauté, ni trahi. C’étaient des hommes qui ont dit « Non à une mort inutile ! Non à la guerre ! Non à l’inhumanité ! »

Loin du faste indécent des cérémonies consensuelles, organisées pour occulter les véritables responsables de cette guerre, pour occulter l’opposition, la résistance de soldats à la guerre, de citoyens, de syndicalistes, pour occulter aussi la mémoire des Fusillés pour l’exemple, le CLP-KVD appelle toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans ce combat de justice à signer massivement l’appel pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple de la guerre de 1914-1918.

Cette revendication s’appuie sur la liberté humaine et contre l’oppression qui faisait dire à Emmanuel Kant, il y a bien longtemps (1784) : « Mais j’entends présentement crier de tous côtés : Ne raisonnez pas ! L’officier dit : Ne raisonnez pas, exécuter ! , le financier dit : Ne raisonnez pas, payez, le prêtre dit : Ne raisonnez pas, croyez ! »

Réhabilitation Collective des Fusillés pour l’Exemple !

Pétition : Appel pour une réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple

[:]