[:fr]Frans Masereel : Un Pacifiste[:]


[:fr]

Frans_Masereel_autoportrait_1_bisTout à la fois pacifiste, libertaire et anticlérical, Frans Masereel est né le 30 juillet 1889 à Blankenberge, dans une riche famille flamande. Il prend conscience de l’injustice sociale en observant l’extrême misère des ouvriers lors de ses études à l’académie des beaux-arts de Gand.

Quand éclate la Grande Guerre, Frans Masereel se trouvait en Suisse où il s’était lié d’amitié notamment avec Romain Rolland et Stefan Zweig. Traumatisé par la boucherie, il édite, en 1917, deux albums Debout les morts et Les Morts parlent, condamnation cinglante des militaires. Frans_Masereel_4_bis

Tout au long de la guerre, il réalise des illustrations pour des journaux pacifistes.

Les gravures de Masereel témoignent de son engagement social, de son refus de tuer, de sa dénonciation des profiteurs de guerre, de son combat contre toute oppression.

 

Il s’est éteint le 3 janvier 1972.

 

 

  Franz_Maserrel_2_bis


[:]